Interprétation des danses du répertoire traditionnel, création de nouvelles chorégraphies et préparation au concours de farandoles sont les principales activités des danseurs.



 

 

 

Folklore du jeune âge

 

Pour les enfants l’apprentissage commence par des rondes et jeux dansés ou chantés en langue provençale.



Les danses de caractère sont aussi appelées danses militaires ou danses de pas.

Elles sont enseignées par les Maîtres de danse de l’armée de la marine royale de retour au pays. Le plus souvent, ils ont stylisé les danses existantes pour mettre en valeur leur virtuosité et celles de leurs élèves. Ces danses nécessitent un apprentissage de pas techniques, proches de ceux de la danse classique (jeté, piqué, entrechat, brisé…). Les chorégraphies basées sur des enchaînements sont inscrites dans le répertoire de la plupart des groupes folkloriques (pas grec, matelote …).



Les danses populaires

 

(polka, mazurka, scottish, quadrille, rigaudon...)  se pratiquaient dans les bals du 19ème siècle. Appelées aussi danses d’ensemble ou de figures, elles s’exécutent en couple et leurs chorégraphies ont été enrichies par les Maîtres de danses.



Les danses rituelles

Ce sont des danses très anciennes représentant un rite agraire ou un métier d’autrefois, leur symbolisme est un peu oublié de nos jours. Elles peuvent évoquer la lutte entre l’été et l’hiver comme pour le ballet des Olivettes ou pour la Fricassée. Leurs chorégraphies transcrites par des Maîtres de danses sont interprétées par les groupes folkloriques : la danse sacrée de la souche, la danse des jardinières.



Maîtres de danses

Les danseurs qui désirent obtenir le diplôme de prévôt ou le diplôme de maître de danses, doivent aujourd’hui encore, exécuter avec aisance un enchaînement de pas techniques (pas imposés et pas libres). Le jury composé généralement de sept maîtres de danses évaluera chaque candidat au cours d’un assaut de danse (examen).



Création

Les plus expérimentés des danseurs ne se contentent pas d’être de simples interprètes du répertoire de leurs aînés. A partir d’un enchaînement de pas techniques retrouvé dans les carnets de leçons des maîtres de danses, ils créent à chaque époque de nouvelles chorégraphies, véritables danses de caractère.

 

 

Notre association a deux principes fondamentaux :

-          L’apprentissage rigoureux des danses transmises

-  La création de nouvelles danses pour enrichir notre répertoire tout en conservant les éléments spécifiques des danses de caractère.